Menu
Ma Protection Sociale
www.capmedical.fr

Arrêt de travail profession libérale : L'arrêt de travail de l'infirmière libérale et de l'infirmier

L'arrêt de travail de l'infirmière libérale et de l'infirmier

Indemnités en cas d'arrêt de travail d'une infirmière libérale ou d'un infirmier

Que perçoit l'infirmière libérale ou l'infirmier en cas d'arrêt de travail suite à un accident ou une maladie ou en cas de grossesse pathologique ?

 

 

 

 

En cas d'incapacité d'exercer sa profession libérale à plus ou moins long terme suite à a un accident ou une maladie, la sécurité sociale ne couvre pas la perte de revenus qui en découle.

 

 

 

 

Un arrêt de travail est d'autant plus grave qu'au besoin d'argent pour la vie de tous les jours, s'ajoutent des frais fixes professionnels qui ne disparaitront pas en cas d'arrêt de travail (charges sociales, Carpimko, Urssaf, Loyer local, ect....)

 

 

 

 

Toutefois, la CARPIMKO qui est la caisse de retraite obligatoire des infirmiers libéraux va verser une indemnité journalière pour 2016 de 48.95€ + 8.90€ par conjoint, enfant ou descendant à charge ou infirme.

 

 

 

 

Attention cette indemnité n'est versée que du 91ème jour au 365ème jour d'arrêt de travail.

 

 

 

 

Si l'infirmière ou l'infirmier se trouve en invalidité permanenteLa carpimko verse une rente pour 2016 de 741,66€/mois si le professionnel ateint 66% d'invalidité, et 1483,33€/mois si il atteint 100% d'invalidité (ce qui n'arrive pratiquement jamais).

 

 

 

 

Au regard de la faible indemnité versée par la CARPIMKO, qui bien souvent ne suffit pas à couvrir ne serait-ce que les frais fixes professionnels, et de par sa limitation dans le temps, il est VITAL pour une infirmière libérale de s'orienter vers une compagnie d'assurance ou organisme de mutualité qui au travers d'une "prévoyance" va couvrir la perte de revenus. 

 

 

 

 

Mais ATTENTION, malheureusement un contrat "Prévoyance" est beaucoup plus technique et complexe qu'une simple complémentaire santé, et la plupart des infirmiers portent leur choix par le "bouche à oreille", ne regardant que la façade "marketing" du devis présenté par l'assureur, et de ce fait de nombreux litiges proviennent de l'imcompréhension et d'une méconnaissance du fonctionnement des règles contractuelles par l'assuré, règles qu'il a acceptées en signant son contrat et en payant la cotisation.

 

 

 

 

Pour comprendre comment éviter ces désagréments, rendez vous sur le site dédié aux comparatifs des contrats prévoyance, vous y trouverez tous les points clefs à verifier pour bien choisir votre contrat de prévoyance.

Comparer ma Protection sociale Retour Nous contacter

Laquelle choisir ?

Etude gratuite

Envoyer
Cap Médical
7 AVENUE ROGER SALENGRO - 13400 AUBAGNE
Plan d'accès
Tél.:
Nos horaires

...