Menu
Ma Protection Sociale
www.capmedical.fr

Arrêt de travail profession libérale : Arrêt de travail de la sage femme libérale :

Arrêt de travail de la sage femme libérale :

Que perçoit la Sage-Femme libérale en cas d'arrêt de travail ?

Que perçoit la Sage-Femme libérale en cas d'arrêt de travail suite à un accident ou une maladie ou en cas de grossesse pathologique ?

 

 

 

En cas d'arrêt de travail suite à un accident ou une maladie la rendant temporairement incapable d'exercer l'activité de sage-femme, la sécurité sociale ne couvre pas la perte de revenus qui en découle.

 

 

 

 

Comment, dans ce cas, faire face au besoin d'argent pour la vie de tous les jours, sans compter les frais fixes professionnels qui ne disparaitront pas en cas d'arrêt de travail (charges sociales, loyer du cabinet, secrétariat, etc....). 

 

 

 

 

La CARCDSF qui est la caisse de retraite obligatoire des sage-femme libérales prévoit de verser une indemnité journalière dont le montant est fonction de la classe de cotisation. En 2014, ces montants s'élèvent à :

 

 

 

 

  • Classe A : 14.70€/jour soit 441€/mois

 

  • Classe B : 29.40€/jour soit 882€/mois

 

  • Classe C : 44.40€/jour soit 1323€/mois

 

 

 

 

Cette indemnité journalière n'est versée qu’à compter du 91ème jour d'arrêt de travail et durant 36 mois maximum consécutifs ou discontinus, puis pension d'invalidité.

 

 

 

 

Si l'arrêt de tarvail est consécutif à une grossesse pathologique, la Sécurité Sociale prévoit de verser 42.31€/jour durant un maximum de 87 jours.

 

 

 

 

En cas d’invalidité, la Sage-Femme invalide de moins de 65 ans affiliée doit être reconnue atteint d'une maladie ou victime d'un accident entraînant une invalidité totale et définitive le rendant inapte à exercer sa profession. Les montants de la rente annuelle sont de :

 

 

 

  • Classe A : 4143€/an

 

  • Classe B : 8286€/an

 

  • Classe C : 12429€/an

 

 

 

Rien est prévu pour les invalidités partielles. Pourtant, elles auront pour conséquence la chute brutale des honoraires.

 

 

 

Que faire au regard des faibles indemnités versées par la CARCDSFF ?

 

 

 

 

il est primordial pour une Sage-Femme libérale de s'orienter dès le démarrage de son activité vers un organisme d’assurance ou de mutualité qui, au travers d'une "assurance prévoyance", va couvrir sa perte de revenu et la prise en charge financière de ses frais fixes professionnels.

 

 

 

 

Mais ATTENTION, au regard des devis que présentent les assureurs, les contrats de  "Prévoyance" se ressemblent, alors qu'après lecture des notices d'information, il y a de FORTES différences entre les contrats du marché." C'est ainsi que peuvent naître les litiges du fait de l'incompréhension et de la méconnaissance du fonctionnement des règles contractuelles, règles acceptées en signant le contrat et en payant la cotisation.

 

 

 

Comment sélectionner un contrat de prévoyance de qualité

 

 

 

 

En vous rendant sur le site dédié à la prévoyance, vous y trouverez un résumé des "bonnes questions" à poser pour bien choisir votre contrat.

 

 

 

 

Les devis remis par les organismes ont des apparences identiques, mais à la lecture des notices d'information, les différences de garanties peuvent être importantes d'un contrat de prévoyance à un autre.

 

 

 

 

Vous y trouverez également un logiciel vous permettant de comparer les contrats les plus diffusés du marché.

Comparer ma Protection sociale Retour Nous contacter

Laquelle choisir ?

Etude gratuite

Envoyer
Cap Médical
7 AVENUE ROGER SALENGRO - 13400 AUBAGNE
Plan d'accès
Tél.:
Nos horaires

...